L’isolation des combles : un atout pour votre maison !

WeWrite Blog De Communique De Presse Immobilier Isolation

Savez-vous que 30 % des pertes calorifiques se font par la toiture de votre maison ? L’isolation des combles est devenue l’option de rénovation énergétique par excellence pour les propriétaires de maison. Notez que cette solution permet de faire plus d’économie (d’environ 450 euros/an) pour un faible coût d’installation.

Comment isoler mes combles avec efficacité et à moindre coût ? Quels sont les critères et règles à respecter ? Quels sont ses avantages ? Et quel est le type de matériau à utiliser ?

Isoler sa toiture dans les règles de l’art

Une bonne isolation rend votre maison étanche à l’humidité et à la chaleur. De ce fait, il est essentiel de réaliser des travaux d’isolation des combles. Que ce soit pour des combles perdus ou aménagés, une bonne pose garantit une consommation d’énergie et un confort thermique adéquat et normal.
Pour les combles perdus, différentes techniques de pose existent en fonction du type de charpente, de la qualité du sol et de l’accessibilité, à savoir :

  • L’isolation par soufflage : méthode rapide et sans démolition des murs qui se réalise par injection d’un matériau isolant entre le mur et la charpente,
  • L’isolation par panneau : disposition d’une ou plusieurs couches de matière isolante sur les pans d’une charpente en bois ou en métal,
  • L’épandage : la solution la plus adoptée en rénovation, il est réalisé avec la laine de roche en flocons. Similaire au procédé de soufflage, à la différence qu’on le réalise à l’aide d’un râteau au lieu d’une machine.

Pour les combles aménagés ou aménageables, il existe deux procédés de bases :

  • L’isolation par l’intérieur : se fait par une installation de panneaux rigides ou semi-rigides avant tout, puis la pose par simple couche de laine isolante entre chevrons ou par double couche sous les rampants.
  • Le Sarking : méthode rapide et pratique qui consiste à retirer la toiture et poser une ou deux couches d’isolants en panneaux rigides sur la charpente. Le professionnel devra installer des panneaux de bois afin d’éviter des ponts thermiques.
  • Des aides fiscales et primes sont accessibles : vous pouvez bénéficier de l’isolation à 1 euro si vous êtes éligible ou encore d’un crédit d’impôt à 30% pour vos travaux, mais vous devez répondre à certains critères avant tout, à savoir :
  • Un habitat de plus de deux ans,
  • Les matériaux utilisés sont certifiés Acermi attestant leurs qualités techniques,
  • L’intervention d’un professionnel certifié RGE en isolation des combles.

Les avantages d’une isolation bien réalisée :

Le type et la qualité des matériaux mis en œuvre sont des éléments de base et essentiels pour réaliser une isolation de qualité. Découvrez quelques-uns :

  • Les isolants minces réfléchissants : multicouches ou thermo-réflecteur, ils sont utilisés pour l’isolation des combles, des toitures et des murs.
  • Les isolants naturels : écologiques et non-polluants, ils sont d’origines animales ou végétales.
  • Les isolants minéraux : ce sont des matières comme la roche et le sable mélangés à d’autres matériaux recyclés. On utilise plus souvent la laine de verre et la laine de roche.
  • Les isolants synthétiques : le polystyrène expansé ou le polyuréthane, ils sont rigides et issus du milieu industriel.

Pour terminer, sachez qu’au-delà des économies réalisables sur votre facture de chauffage, une bonne isolation des combles règle les problèmes de nuisances sonores, d’humidité et de déperditions d’énergie.
Pour une pose de qualité, contactez un spécialiste de l’isolation des combles afin de profiter pleinement de toute la chaleur de votre maison !